Après une maîtrise de mathématiques, une licence de psychologie et des études de chinois, Alain Mazars, né à Paris en 1955, est envoyé comme coopérant enseignant en République Populaire de Chine, en 1978-79. Il y tourne par la suite des films de fiction (AU-DELA DU SOUVENIR, PRINTEMPS PERDU, MA SOEUR CHINOISE, LA MOITIÉ DU CIEL) ainsi que plusieurs films expérimentaux (SOUVENIRS DE PRINTEMPS DANS LE LIAONING, LE JARDIN DES AGES, LE REVE DU PAPILLON…) et documentaires (LHASSA, LE PAVILLON AUX PIVOINES, LA CHINE ET LE REEL…).

Cinéaste membre de « LA CASA DE VELAZQUEZ »  à Madrid, de 1984 à 1986, il y tourne des moyens métrages (ACTUS, RODAMORFOSIS…).

Prix "Georges Wildenstein 1986", Prix "Léonard de Vinci 1989" et Prix "Villa Medicis Hors Les Murs 1994" du Ministère des Affaires Etrangères.

Intervenant en réalisation à la FEMIS entre 1995 et 2012.

Il est l’un des membres fondateurs de l’A.C.I.D. (Agence du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion).

Depuis 2002, il filme principalement en Asie du sud-est, notamment au Laos (PHIPOP, LIGNES DE VIE) et en Birmanie (L'ECOLE DE LA FORET, SUR LA ROUTE DE MANDALAY, UNE HISTOIRE BIRMANE, TOUT UN MONDE LOINTAIN). Il réalise également des documentaires sur le cinéma (LE MYSTERE EGOYAN, LA CHINE ET LE REEL, JACQUES TOURNEUR LE MÉDIUM).

Longs métrages :

Courts et moyens métrages :