Souvenirs de printemps dans le Liao-Ning 1981, 45 minutes

Un film écrit et réalisé par Alain Mazars.
Mention spéciale du jury au Festival de Belfort.
Primé au Festival de Clermont-Ferrand.
Sélectionné dans les Festivals Internationaux d'Oberhausen, Hyères, Montréal, Belfort,
Clermont-Ferrand, Saint-cloud, Rouen, Bourges, Nancy, Limoges, Lille, Grenoble,
La Rochelle, Evreux, Toronto, Avignon, Rome, Milan, Gêne, New York, Tokyo.
A fait partie de la Rétrospective des meilleurs films expérimentaux de 1952 à 1982 au Centre Georges Pompidou
Sélectionné à la douzième biennale du Musée d'Art Moderne de Paris.
Diffusé par l'I.N.A sur T.F.1 en juillet 1984.

Synopsis

Journal expérimental filmé en 1978-79 par le réalisateur quand il était coopérant-enseignant en Chine, 2 ans après la mort du président Mao. Quelques photos, qu'une flamme semble vouloir animer, défile sous nos yeux, de plus en plus vite, avant de devenir un flux et reflux d'images mentales, enchevêtrement de souvenirs reflétant le fonctionnement d'une mémoire endormie.

POSITIF. Novembre 1981.

... Sous l'émotion parfaitement canalisée et structurée de ce film, se glisse en filigrane un discours sur la Chine... Grâce à un montage étonnant, ce "Souvenir de printemps" laisse loin derrière lui les plus ou moins antiques tentatives de musique en images. François Ramasse

LIBERATION. 18 octobre 1981.

... plus important qu'un simple documentaire. Elisabeth Ayala

TELERAMA. 15 janvier 1982.

.. une nouvelle conception du documentaire. 

CAHIERS DU CINEMA. Décembre 1982.

... tout le travail de ce cinéma consiste à graver dans la tête du spectateur quelques vérités, à faire d'un flash fugitif, d'une image entr'aperçue et habilement dérobée, une réalité définitive, incontournable. Louis Skorecki

IMAGE ET SON. Octobre 1981.

... une bande exemplaire d'Alain Mazars. Raphaël Bassan

LA LETTRE DU CINEMA FRANÇAIS. 7 mars 1984.

... un film étonnant. 

CINEMATOGRAPHE. Février 1984.

... il faut remarquer le talent du jeune cinéaste Alain Mazars. 

MEDIUM. Février 1983.

... une heureuse surprise dans la production des films français... un film singulier et fascinant.