Lhassa 1985, 52 minutes

Scénario, réalisation, image et montage : Alain Mazars
Documentaire tourné au Tibet
Sélectionné par le Musée Guimet et dans les Festivals internationaux de Madrid, Barcelone, Paris (CINEMA DU REEL), Intermédia.

Synopsis

Documentaire filmé en 1985 à Lhassa, capitale du Tibet chinois, réouverte provisoirement aux étrangers. Des moulins à prières aux thermos remplies de thé brûlant parfumé au beurre de yack, en passant par les funérailles traditionnelles où le corps du défunt est offert en pâture aux vautours, nombre de détails de la vie quotidienne des tibétains nous sont présentés en alternance avec les images des grands temples tels que le Jokhang, et naturellement, le Potala, qui fut jusqu'en 1959, la résidence officielle du Dalaï Lama.

PANDA fiLMS.

Depuis les récits d'Alexandra David Neel jusqu'à la rencontre au sommet entre Tintin et le Yeti, Alain Mazars n'ignorait rien du poids des légendes qui nourrissent nos rêves occidentaux sur “le pays des neiges”. Par peur de céder à une représentation folklorique trop évidente, et contrairement aux choix de mise en scène très affirmés de ses deux autres documentaires AU-DELA DU SOUVENIR et LE PAVILLON AUX PIVOINES, l'auteur s'est astreint à une perception brute de la réalité tibétaine. Il nous donne un carnet de voyage filmé, des sons et des couleurs vierges de tout commentaire parallèle, un document tourné en 1985, simple et beau sur la ville la plus mythique du continent asiatique. Christophe Champclaux